Mobile, SEO

Lors de la conférence AMP qui s’est déroulée le 17 avril 2019 à Tokyo, Google a officialisé une solution pour afficher l’URL des publicateurs de contenu sur les pages AMP. Cela semble légitime, seulement ce n’était pas le cas jusque là. On vous en dit un peu plus sur cette fonctionnalité qui n’en est encore qu’à ses balbutiements.

 

Une URL différente pour les pages AMP

Jusqu’à présent les pages AMP étaient accessibles depuis ce type d’URL : google.com/amp/lenomdevotrepage.
Pour avoir un cas concret, nous avons choisi de prendre pour exemple la même page AMP que dans notre précédent article sur la définition des pages AMP.
L’URL de la page AMP en question est la suivante

https://www.google.com/amp/s/www.hervecuisine.com/recette/tiramisu-traditionnel-au-cafe-et-speculoos/amp/

Cette image représente un résultat de recherche organique sur mobile, pour l’expression de recherche “recette de tiramisu”. Le résultat en question est une page AMP.
Cette image représente un résultat de recherche organique sur mobile, pour l’expression de recherche “recette de tiramisu”.
Le résultat en question est une page AMP.

Comme vous pouvez le voir, l’adresse web pointant vers le contenu du site internet hervecuisine.com est comment dire … Très Googlien !
Beaucoup s’en sont plaint, d’autant plus que Google héberge votre contenu pour avoir une mise en cache plus efficace. Alors si en plus, il publie ce contenu avec son nom de domaine, on pourrait croire qu’il cherche à manger tout le gâteau, ou du moins le tiramisu.

Signed HTTP Exchange : une chaîne de confiance qui repose sur une signature numérique !

Pour afficher le nom de domaine des publicateurs de contenu, Google a recours à la technologie Signed HTTP Exchange. Il s’agit d’un procédé visant à relayer l’URL d’une page par le biais d’une chaîne de confiance. Ce relais se fait à l’aide d’une signature digitale délivrée par le site qui publie le contenu, qui va ensuite transiter entre le CDN de Google (les serveurs de Google qui mettent en cache votre contenu) et le navigateur internet client. De cette façon, la page AMP délivrée vous permet de jouir d’une authenticité sur votre contenu. Une forme de blockchain façon Google.
En bref, cela vous permet de bénéficier des avantages techniques des pages AMP tout en publiant en votre nom (et donc de ne plus avoir une URL Googlienne) !
Comme vous pouvez vous en douter, il n’est pas possible de s’approprier le nom de domaine d’un tiers aussi facilement, et fort heureusement !
Pour développer cette technique complexe Google a travaillé plus d’un an. Il a d’ailleurs mis en place un partenariat avec la solution de distribution de contenu et de sécurité Cloudflare qui a publié sur son site internet le schéma utilisé par le Signed HTTP Exchange.
Cloudfare a également annoncé que leurs clients peuvent déjà bénéficier de cette fonctionnalité en cochant simplement une petite case.

schema proposé la société Cloudfare, montrant le schéma d'obtention de l'entête HTTP d'une page AMP.

Pour l’instant cette fonctionnalité n’est encore réservée qu’au navigateur internet Chrome pour Android. C’est à dire qu’une fois installés sur votre site, vos articles auront la forme suivante : https://monsite.fr/article1/amp.
Néanmoins si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter le guide dédié à la mise en place de cette fonctionnalité ici.

Partager

Twitter Linkedin

Vous serez peut-être aussi intéressé par :

vignette de l'article portant sur la balise des pages AMP

du javascript personnalisé dans les pages AMP ?

Lors de la conférence AMP 2019 qui s’est déroulée le 17 avril dernier à Tokyo, Google a dévoilé plusieurs nouveautés au sujet de son format de page mobile AMP (Accelerated Mobile Page), dont trois majeures. La première concerne la technologie signed HTTP exchange qui permet d’afficher l’url canonique d’une page sur une page AMP. La deuxième quant à elle concerne la mise en place d’un carrousel dédié aux AMP stories dans la page de résultat du moteur de recherche. Et la troisième, qui constitue le sujet de cet article concerne la révélation d’une balise permettant d’insérer du javascript personnalisé (custom javascript) dans une page AMP.
Avant de parler du custom javascript dans AMP, nous aborderons également les nouvelles fonctionnalités en terme d’UI apportées à AMP.

Pourquoi utiliser les progressives Web Apps ?

Un sujet différent cette semaine puisque l’on vous parle des PWA : une application combinant web apps et mobiles. Est-ce l’avenir du développement d’applications web/mobile ? Est-ce réellement une révolution ? La réponse dans cet article.

Avez-vous testé Android Things 1.0 ?

Annoncé depuis 2015, Google a enfin sorti la première version de son OS dédié à l’Internet des Objets : Android Things. Que contient cet OS ? Que propose-t-il ?

Centre de préférences de confidentialité

    Cookies Fonctionnels

    gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types], wfvt_2000878799, wordfence_verifiedHuman

    Advertising

    Cookies Satistiques

    _ga, _gat, _gid

    Cookies externes

    PREF, VISITOR_INFO1_LIVE, YSC, GPS, s_gl, CONSENT
    CONSENT, 1P_JAR