Mobile, SEO

Disponible depuis déjà plus d’un an, les AMP stories vont maintenant avoir le droit à un carrousel dédié dans la SERP de Google.
Cet élément a été précisé le 17 avril dernier lors de la conférence AMP qui s’est déroulé à Tokyo.

AMP stories : qu’est-ce que c’est ?

Si vous ne connaissez pas les pages AMP, sachez simplement que c’est un format de page Web open-source proposé par Google. Il a pour but principal d’améliorer l’expérience utilisateur des internautes en leur proposant des pages web plus rapides à charger et une ergonomie optimisée pour mobile.
Les AMP stories quant à elles, sont une forme de vidéo enrichie chargée à la rapidité de l’éclair et directement présente dans la SERP de Google (page de résultat du moteur de recherche) !
Oui oui, il s’agit bien d’un élément off site ! A noter tout de même que les stories qui vous sont proposées dans la page du moteur de recherche dépendent de votre requête.
AMP promet au travers de ces stories “une expérience immersive et engageante” !
La recette est simple : du contenu visuel engageant, des animations incitant l’utilisateur à cliquer pour voir la suite, et des calls to action à utiliser pour pointer vers des landing pages spécifiques. Dans ces AMP stories, vous pouvez donc trouver des images ( JPEG,GIF etc …), une musique de fond ou même une vidéo, le tout accompagné du texte de votre choix !

Pour le coup, cette fonctionnalité n’est pas quelque chose d’inédit. Au contraire, cela s’apparente beaucoup à ce qui est fait par Snapchat pour sa rubrique “Discover”.
Le but est le même : vous pouvez swiper d’un côté ou de l’autre des séquences de vidéos pour consommer de l’actualité. Ce format est notamment propice au storytelling ( fait de raconter une histoire dans vos communications) et même au “documentaire” ! En bref, l’idée de ces AMP stories c’est d’engager les internautes, alors même si la fonctionnalité n’a pas été mentionnée, on peut s’attendre à ce que AMP propose prochainement le fait de voter dans ces AMP stories.

A quoi ça ressemble ?

Comme dit précédemment, cette fonctionnalité est disponible depuis déjà un moment seulement la nouveauté réside dans l’emplacement de ces fameuses stories.
Ces courtes vidéos ont un format vertical et un contenu très visuel avec beaucoup d’interactions. Même si ces stories sont davantage optimisées pour une utilisation sur Mobile, elles seraient également disponible sur Desktop ! Du moins c’est ce que l’on comprends au travers des exemples de AMP stories proposés sur le site d’AMP, qui eux, sont disponibles sur Desktop. Cela reste anecdotique, on sent clairement que ce type de contenu est d’abord pensé pour une consommation sur mobile, d’ailleurs le contenu s’affiche en plein écran sur cette catégorie d’appareil.

Comment créer une AMP Story ?

On pourrait s’attendre à ce que Google propose de set-up sa story directement à partir de l’application Google My Business mobile ou bien à partir de Google Bulletin. Ce serait en effet plus rapide puisque l’on pourrait prendre en photo/selfie ou même en vidéo ce que l’on veut pour ensuite le partager depuis un seul appareil : son smartphone. C’est ce à quoi Snapchat, Instagram et Facebook nous ont appris en appréhendant le mot “story”. Si Google cherche à les imiter, ce serait dans son intérêt de faciliter l’accès à ce type de contenu, qui rappelons le, a pour but d’être éphémère !

Bon, cette remarque est certes intéressante mais cela resterait très compliqué à mettre en place, car la “story” que vous cherchez à créer doit être hébergée sur votre serveur (et ensuite mise en cache par le CDN de Google, comme pour les pages AMP classiques), donc pour ça il faut publier votre contenu depuis votre site internet.
Trêve de philosophie, pour créer et mettre en place une AMP story vous allez devoir utiliser le balisage AMP HTML.
Si vous connaissez déjà la technologie AMP, celà ne sera pas trop compliqué pour vous : il suffit d’utiliser la balise <amp story> et de la remplir avec les champs qui vous sont pertinents. AMP propose une documentation assez complète à ce sujet ici.

Créer son AMP Story avec WordPress

A vous, les inbound marketers, blogueurs et autres diffuseurs de contenu, si vous utiliser WordPress (un CMS que l’on utilise beaucoup), vous pouvez utiliser le plugin AMP officiel. Il s’agit du même plugin utilisé pour créer vos pages AMP, seulement il a reçu une mise à jour vers une version 1.1.1 depuis la conférence AMP du 17 avril 2019.
Très pratique, cette extension vous permettra donc de configurer et publier vos stories sans même insérer une ligne de code ! Le petit hic, c’est que ce plugin requiert la dernière version de WordPress, et s’appuie sur l’éditeur de mise en forme Gutemberg 😅.

En réponse à l’expérience proposée par Snapchat, Instagram et Facebook, Makestories vous propose de personnaliser vos stories avec des bibliothèques de GIFS, templates préconçus, musiques de fond etc …
Il s’agit également d’un outil qui vous permet de créer vos AMP stories sans insérer une ligne de code, grâce à un système de drag and drop très intuitif.
Il y a également un petit point à noter quant à cet outil, c’est qu’il est encore en version béta … L’avantage c’est qu’il est compatible pour WordPress et pour Drupal !

Google, le moteur de recherche qui en veut toujours plus

Il semblerait que Google s’obstine à vouloir surfer sur la vague des réseaux sociaux !
Bien que Google Plus ait fermé le 2 avril dernier, le moteur de recherche incite tout de même ses utilisateurs à faire du community management au travers de posts et autres publications sur leur page Google My Business. D’ailleurs, sachez que l’application Google Bulletin a été créé dans ce but. Vous pouvez ainsi gérer votre page Google My business, créer des posts, répondre aux commentaires et donc gérer une partie de votre e-reputation depuis votre smartphone. Avec les AMP stories, on se rend compte d’autant plus de cette volonté !

A force d’optimiser l’expérience utilisateur des internautes sur la page des résultats du moteur, on peut également se demander si dans un avenir proche, cliquer sur les liens bleus aura toujours un intérêt pour les internautes.
Cette réflexion est peut-être avant-gardiste mais tout de même légitime.
De plus en plus, on s’aperçoit que les internautes se suffisent de la réponse fournie dans le Knowledge Graph, les featured snippet (c’est d’ailleurs le contenu lu par les assistants vocaux), ou même dans les titres des articles partagés sur les réseaux sociaux sans pour autant cliquer dessus. Ce constat est le fruit d’une analyse d’un sondage mené auprès d’internautes de moins de 40 ans, dont 72% étaient en provenances des Etats-Unis.

D’autres nouveautés liées à la AMP conf 2019

Ce qui est à retenir c’est que Google cherche de plus en plus à mettre en avant sa technologie AMP, disponible depuis déjà 2016. La mise à jour du Plugin AMP, et le carrousel des stories ne sont pas les seules news qui ont été annoncées le 17 avril dernier !
AMP a également annoncé avoir trouvé une solution du nom de signed HTTP exchange pour afficher l’url canonique d’un contenu sur une page AMP, et donc résoudre ce sérieux débat autour de l’appropriation de contenu par Google.
Également, il semblerait que le javascript personnalisé soit désormais possible sur les pages AMP grâce à la balise . Affaire à suivre …

Partager

Twitter Linkedin

Vous serez peut-être aussi intéressé par :

Données structurées : comment enrichir son snippet de façon sémantique

Depuis l’apparition du Web Sémantique, l’utilisation de données structurées enrichit de manière intuitive les résultats des pages des moteurs de recherche.
Comment cette compréhension du contenu est-elle possible ? Qu’est-ce qu’un rich snippet ? Comment utiliser des microdonnées ?