Data

La protection des données sur internet a toujours été un sujet qui a affolé la toile : il ne se passe pas une journée sans que les médias nous parlent de piratage de coordonnées bancaires ou de géant du e-commerce qui se font hacker. C’est pourquoi les chercheurs se concentrent aujourd’hui sur les technologies de cryptage et de sécurisation des données comme la blockchain.

La blockchain, c’est quoi ?

 

Il s’agit d’une technologie de stockage et de transmission d’informations transparentes sécurisées sans organe central de contrôle. Elle fonctionne à partir d’un algorithme qui vérifie chacune des données, une fois validées, celles-ci seront regroupées en bloc et transmises au sein du réseau.

 

Comment utilise-t-on la blockchain ?

L’utilisation la plus connue de la blockchain est sans aucun doute le Bitcoin : une monnaie cryptée et théoriquement anonyme. Cette technologie est également utilisée par certaines banques afin de transférer de l’argent ; et même par des assurances afin de faciliter les processus de changement de contrat et de vérifier leur authenticité.

 

De l’IoT au cœur de la blockchain ?

On estime que d’ici 5 ans, la création de projets IoT liés à la blockchain sera en émergence. Les problèmes de sécurisation des données seront en baisse. On pourrait par exemple utiliser cette technologie dans une maison, ou l’on relierait tous les objets connectés de celle-ci, cela permettrait par exemple de couper un appareil qui consomme trop d’électricité afin d’économiser de l’argent. On pourrait également réaliser ce système dans une voiture, celle-ci serait capable de payer toute seule les péages ou les parkings.

 

Une révolution déjà en marche

 

Pour garantir la transparence et la sécurité de son système de vote, le parti « Nous citoyens » a utilisé le blockchain pendant une de ses élections internes.

Cette technologie a permis de créer un vote sécurisé qui peut être vérifiable facilement, mais en aucun cas modifiable par l’administrateur ou d’autres personnes. Une technique révolutionnaire qui permettra d’aider les pays dont les votes sont confrontés à la fraude.

 

En plus des projets futurs, on parle déjà d’un smartphone Blockchain développé par une start-up israélienne : il s’agit du Finney qui sortira en 2019 ! Un smartphone qui aura la particularité d’avoir sa propre crypto-monnaie afin d’échanger des données entre appareils ou effectuer des transactions. Il sera développé sur le système d’exploitation ShieldOs qui est un « fork » d’Android. De son côté Apple, a même annoncé vouloir créer sa propre crypto-monnaie pour son App Store.

 

Vous l’aurez compris, la blockchain au cœur de notre quotidien, c’est pour demain.

Partager

Twitter Linkedin

Vous serez peut-être aussi intéressé par :

ReactEurope : l’événement européen pour tous les amoureux du framework !

Qui a dit que les meilleures conférences sur le web se déroulaient aux Etats-Unis ? ReactEurope revient à Paris du 15 au 18 mai pour des conférences et des ateliers à Paris ! Assistez à des speechs sur plusieurs technologies tels que React.js, React Native, GraphQL, Relay, Universal apps, ReasonML, Webpack, inline CSS.